Language:

L’Année psychologique

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
L’Année psychologique (2008), 108:273-308 NecPlus
Copyright © Nec Plus / Université Paris Descartes 2008
doi:10.4074/S0003503308002042

Research Article

La MTVE : une épreuve de mémoire de travail verbale chez l’enfant adaptée du Listening Span Task de Siegel et Ryan (1989)


Alix Seigneurica1 c1, Marie de Guiberta3, Hakima Megherbia2, Dominique Potiera2 and Alain Picarda2

a1 1CESG, CNRS UMR 5170, Université de Bourgogne, Dijon
a2 2Service de neurologie-rééducation infantile, Hôpital Raymond Poincaré, Garches
a3 3Université Paris 13, UTRPP-EA 3413, UFR LSHS, Villetaneuse
Article author query
seigneuric a [Google Scholar]
de guibert m [Google Scholar]
megherbi h [Google Scholar]
potier d [Google Scholar]
picard a [Google Scholar]

Résumé

La capacité de la mémoire de travail est définie comme la quantité de ressources disponibles pour réaliser des tâches cognitives complexes impliquant la coordination d’un traitement et d’un stockage des informations. Plusieurs études récentes conduites chez l’enfant ont permis de montrer le rôle joué par la capacité de la mémoire de travail dans de nombreux apprentissages fondamentaux, comme la compréhension de l’écrit ou la résolution de problèmes arithmétiques. L’objectif de cet article est de présenter une épreuve permettant de mesurer la capacité de la mémoire de travail verbale chez l’enfant, la MTVE, adaptée du Listening Span Test élaboré par Siegel et Ryan en 1989. Des séries de phrases dont le dernier mot est manquant sont lues à l’enfant. Il doit produire oralement le dernier mot de chaque phrase et le mémoriser afin de rappeler dans l’ordre tous les derniers mots d’une série. Dans cet article, nous fournissons toutes les caractéristiques relatives à la MTVE ainsi qu’un ensemble de données recueillies auprès d’enfants âgés de 8, 9 et 10 ans, présentant l’évolution des scores entre le CE2 et le CM2. De plus, nous soulignons l’intérêt de cette épreuve en rapportant les résultats d’études antérieures dans lesquelles nous avons utilisé la MTVE et qui montrent la contribution de la mémoire de travail dans l’explication des différences de compréhension de l’écrit chez l’enfant, à différents âges.

Abstract

Working memory capacity is described as the amount of resources available to perform complex cognitive tasks that require the co-ordination of both processing and storage functions. Several studies have emphasised the role of working memory capacity in many children’s cognitive activities such as reading comprehension or problem resolving. The aim of this study is to present a task devoted to the assessment of verbal working memory span in children. This task, the MTVE, is a French adaptation of Siegel and Ryan’s (1989) Listening Span Test. Children are asked to supply the missing final words of unrelated sentences read aloud by the experimenter and to recall all the supplied words at the end of the set in the correct order. In this paper, we present all the material regarding this task as well as data collected in children aged 8, 9 and 10. In addition, we provide an overview of previous findings showing the relative weight of the MTVE to predict reading comprehension in children.

Footnotes

* Adresse pour la correspondance : Alix Seigneuric, Université de Bourgogne, Pôle AAFE, Esplanade Erasme, BP 26513, 21065 Dijon Cedex. E-mail : alix.seigneuric@u-bourgogne.fr

Remerciements. Nous remercions les Inspecteurs d’Académie, les Directeurs et Directrices, les Enseignants ainsique les enfants des écoles parisiennes : L’Arbalète (5e), Baudricourt (13e), Faubourg Saint-Denis (10e), Glacière (13e), Miollis (15e), École Nouvelle Saint-Thomas d’Aquin (7e). Nous remercions également les experts anonymes pour leur lecture attentive et suggestions.

Enfin, nos plus vifs remerciements à Marie-France Ehrlich pour ses conseils avisés.


Related Content