Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2009), 40:5-35 NecPlus
Copyright © Nec Plus 2009
doi:10.4074/S0338059909003015

Dossier : La famille d’Est en Ouest : un demi-siècle de transformations en Europe

La famille dans tous ces États : France, Géorgie, Lituanie, Russie


Alain Bluma1, Cécile Lefèvrea2, Pascal Sebillea3, Irina Badurashvilia4, Arnaud Régnier-Loiliera5, Vlada Stankundétrienea6 and Oxana Sinyavskayaa7

a1 Directeur, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), EHESS ; Directeur de recherche, INED, Paris (blum@ehess.fr)
a2 Administrateur, INSEE ; chercheur associé, INED (lefevre@ined.fr)
a3 Maître de conférences, Centre de recherche Populations et sociétés (CERPOS), Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense ; chercheur associé, INED (pascal.sebille@u-paris10.fr)
a4 Directrice, Georgian Center for Population Research (Gcpr), Tbilissi (gcpr@gol.ge)
a5 Chargé de recherche, INED (arnaud.regnier-loilier@ined.fr)
a6 Professeur, Centre de recherche démographique, Directrice de l’Institut de recherche sociale, Vilnius (vladast@ktl.mii.lt)
a7 Directrice adjointe, Institut indépendant de politique sociale (NISP), Moscou et chercheur associé à la Maastricht Graduate School of Governance, Maastricht University (o.sinyavskaya@socpol.ru)
Article author query
blum a [Google Scholar]
lefèvre c [Google Scholar]
sebille p [Google Scholar]
badurashvili i [Google Scholar]
régnier-loilier a [Google Scholar]
stankundétriene v [Google Scholar]
sinyavskaya o [Google Scholar]

Résumé :

Ce numéro spécial est consacré à l’étude des transformations familiales récentes survenues en France, Géorgie, Lituanie et Russie. Celles-ci s’articulent autour de trois ensembles de facteurs majeurs des comportements démographiques : le premier est d’ordre anthropologique et ressort aux relations intra-familiales ; le deuxième est politique, l’histoire de chacun de ces pays étant particulière ; le troisième est économique et social : il contraint ou libère les trajectoires démographiques, étant lui-même la combinaison de profondes tendances transnationales et nationales. Cet ordonnancement a surtout une valeur heuristique et non démonstrative. Il sert à replacer les études qui suivent dans le cadre général des transformations démographiques et offre un regard sur les principales dynamiques observées à partir d’indicateurs synthétiques et de mesures issues des enquêtes « Générations et genre » (GGS : Generations and Gender Surveys)1 menées entre 2004 et 2006 sur la base d’un questionnaire de référence commun (voir Annexes 1 et 2) dans les quatre pays retenus ici.


Related Content