Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2009), 40:273-313 NecPlus
Copyright © Nec Plus 2009
doi:10.4074/S033805990900309X

Dossier : La famille d’Est en Ouest : un demi-siècle de transformations en Europe

Le travail des femmes en France et en Russie : l’effet des enfants et des valeurs de genre


Ariane Pailhéa1 and Oxana Sinyavskayaa2

a1 Chargée de recherche, Institut national d’études démographiques, Paris (pailhe@ined.fr)
a2 Directrice adjointe, Institut indépendant de politique sociale (NISP), Moscou et chercheur associé à la Maastricht Graduate School of Governance, Maastricht University (o.sinyavskaya@socpol.ru)
Article author query
pailhé a [Google Scholar]
sinyavskaya o [Google Scholar]

Résumé :

La façon dont Les enfants et Les attitudes à l’égard du rôLe des hommes et des femmes influencent la participation des femmes au marché du travail est examinée pour deux pays dont le type d’État-providence et les normes de genre dif-fèrent : la France et la Russie. Les auteurs comparent les déterminants de L’offre de main-d’œuvre féminine en utilisant les données de la première vague de l’enquête « Générations et genre » (GGS) menée dans Les deux pays. En Russie, L’âge du plus jeune enfant est Le principal facteur de La baisse de La participation des femmes. En France, L’effet des enfants est multidimensionnel et, contrairement à La Russie, Les normes de genre y jouent un rôLe majeur. L’éventail plus Large de possibilités qu’ont Les Françaises (travailler ou non, à temps plein ou partiel) explique La plus grande hétérogénéité des comportements féminins.

Abstract

How do children and gender attitudes affect women’s labor force participation in Russia and France, two countries with different welfare states and different conceptions of gender roles? The determinants of women’s participation in the labor force are compared by using data from the flrst wave of the Generations and Gender Surveys conducted in both countries. In Russia, the age of the youngest child is the key factor explaining the decrease in women’s labor force participation rate. In France, the effect of having children is multidimensional; and gender values, unlike in Russia, have a major impact. The broader range of possibilities for Frenchwomen (work full- or part-time, or not at all) accounts for the greater variety in their labor patterns.


Related Content