Communication & langages

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Communication & langages (2011), 2011:69-80 NecPlus
Copyright © Nec Plus 2011
doi:10.4074/S0336150011012063

Dossier: Les « Petites Phrases » en Politique

Les « petites phrases » Les émissions de divertissement : de nouveaux lieux de valorisation des petites phrases ?


Pierre Leroux and Philippe Riutort

Article author query
leroux p [Google Scholar]
riutort p [Google Scholar]

Résumé

Les auteurs analysent les relations entre transformation des formats médiatiques et circulation des formules politiques. Les politiques ont dû s'adapter à la montée d'émissions de divertissement, d'abord conçues en opposition au débat politique, puis progressivement transformées pour favoriser la circulation des formules. D'abord marginalisées lorsqu'elles commencèrent à inviter des personnalités politiques, ces émissions, devenues « conversationnelles », ont peu à peu pris place parmi les tribunes recherchées par le personnel politique de premier plan. L' « informalisation » des situations ne signifie donc pas improvisation : face à des interlocuteurs spécialisés à l'affût des petites phrases, les invités politiques s'emploient à devancer ces attentes implicites.

Abstract

The authors show the relationships between changing media formats and circulation of political sentences. Politicians have adapted to the increasing importance of TV entertainment shows. These shows were initially designed to counter broadcasted political debates and have gradually evolved to amplify the circulation of short quotes. At the beginning political figures were reluctant when they were invited. As these programs have became informal talk shows prominent politicians were keener and keener to participate. Their informal context does not equate improvisation: the implied pressure of seasoned TV hosts eager to exploit sound bites has urged political guests to satisfy them.

Resumen

Los autores analizan las relaciones entre la transformación de los formatos mediáticos y la circulación de fórmulas políticas. Los políticos se han adaptado al auge de los programas de entretenimiento, los cuales ya no son pensados en oposición al debate pùblico y cuya transformación progresiva ha favorecido la circulación de sus fórmulas en ellos. Hoy en día dichos programas de entretenimiento, cada vez más “conversacionales” entre sus invitados, hacen igualmente las veces de tribunas para políticos de primer plano. La “informalización” de las situaciones no significa necesariamente improvisación: ante interlocutores especializados en cazar frasecitas, los invitados políticos buscan anticipar sus expectativas implícitas.

Mots clés :Politique; divertissement; émission politique; télévision; animateurs; talk-show

Keywords:politics; entertainment; political show; television; TV host; talk show

Palabras clave:Política; entretenimiento; programas sobre política; televisión; presentadores; talk-shows

Pierre Leroux est docteur en science politique. Il a soutenu en 2009 son habilitation à diriger les recherches en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulouse-Le-Mirail (Mettre en scène la politique. Les reconfigurations du spectacle politique à la télévision française) et a publié plusieurs articles sur ce thème avec Philippe Riutort. Il mène en parallèle des recherches sur les transformations du journalisme et les questions du genre en politique et de la représentation des femmes dans les médias.

Philippe Riutort est professeur en lettres supérieures au lycée Henri-IV à Paris, chercheur au Groupe d’Analyse Politique (Université Paris Ouest Nanterre la Défense) et au laboratoire Communication et Politique (CNRS). Il travaille depuis plusieurs années avec Pierre Leroux sur les mutations de la politique télévisée et les animateurs producteurs à la télévision française. Il a notamment publié : Sociologie de la communication politique (La Découverte, 2007) et avec P. Leroux, « La consécration de l’animateur. Appréciation d’un métier et affirmation d’une position : les métamorphoses de Thierry Ardisson », Réseaux, 139.


Contenu en relation avec