Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2011), 42:5-35 NecPlus
Copyright © Nec Plus 2011
doi:10.4074/S0338059911004013

Research Article

Historiens militants ou historiens de bureau ? Les producteurs du récit historique officiel à l’Institut de la mémoire nationale*


Valentin Behra1

a1 Doctorant, groupe de sociologie politique européenne (GSPE-PRISME, CNRS) (valentin.behr@gmail.com)
Article author query
behr v [Google Scholar]

Résumé:

L’approche sociologique permet d’analyser les propriétés sociopolitiques des historiens de l’Institut de la mémoire nationale (IPN) en Pologne, ainsi que les logiques de l’écriture du récit historique au sein de l’Institut. L’étude révèle que le cadre institutionnel et ses contraintes limitent considérablement l’autonomie scientifique des chercheurs, dans la mesure où la direction de l’IPN détermine le plan de recherche. Si l’élection de la direction constitue un moment clé de dépendance politique, cette étude invite à reconsidérer le rôle des historiens en tant que producteurs du récit historique officiel.

Abstract:

This sociological approach examines the social and political aspects of the work done by historians at the Institute of National Remembrance (IPN) in Poland as well as their ways of writing historical narratives. Light is shed on the institutional factors that severely restrict researchers' scientific autonomy, since the IPN approves research programs. The election of the IPN's leadership is a key moment of political dependency. This article leads us to reconsider the role of historians as producers of the official historical narrative.

Mots-clés:Institut de la mémoire nationale; usages politiques du passé; historiens; Pologne

Key words:political uses of the past; research; academic freedom; historians; Poland

Footnotes

* Cet article est issu d’un mémoire de Master 2 réalisé à l’IEP de Strasbourg en 2010, intitulé « La production du récit historique à l’Institut de la mémoire nationale. Une étude des usages politiques du passé en Pologne », sous la direction de Dorota Dakowska et Yves Déloye. Merci à Dorota Dakowska d’avoir contribué, par ses relectures et ses suggestions, à améliorer ce texte. Merci également aux deux referee de la revue d’avoir apporté leurs précieuses remarques.


Related Content