Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2012), 43:253-285 (2012), 43:253-285 NecPlus
Copyright © Nec Plus 2012
doi:10.4074/S0338059912001106

Nouvelles mobilités

Les parcs nationaux en Chine : une approche géohistorique


Guillaume Giroira1

a1 Professeur, Université d’Orléans, Département de géographie (guillaume.giroir@univ-orleans.fr)
Article author query
giroir g [Google Scholar]

Résumé

Le premier parc national chinois a été créé en 1956 sur une superficie modeste de 1 133 ha. En 2011, la Chine compte 335 parcs nationaux qui occupent une superficie totale de 926 756 km2, soit environ 10 % du territoire national. En à peine un peu plus d’un demi-siècle, la Chine a donc construit un puissant système territorial d’aires protégées par l’État.

L’objectif de cette étude est de décrire et de comprendre les modalités et la logique de diffusion dans le temps et dans l’espace des parcs nationaux destinés à protéger la riche biodiversité de la Chine. Pour cela, nous proposons une périodisation et essayons d’identifier les facteurs expliquant le passage d’une phase à une autre et les variations du rythme de création des parcs nationaux. Nous nous interrogerons également sur la logique spatiale qui a pu jouer sur la diffusion des parcs nationaux. Après une brève mise au point méthodologique et une définition de la notion de parc national en Chine, l’analyse a été développée selon quatre phases (1956-1974 ; 1975-1985 ; 1986-1997 ; depuis 1998).

Abstract:

China established its first national park in 1956 on a small surface of 1.133 hectares. By 2011, there were 335 national parks occupying 926.756 km2, approximately 10% of the country’s surface area. In just barely half a century, China set up a powerful system incorporating large areas protected by the state. The modalities and rationale are described underlying this extension in space and time of national parks. After a brief explanation of the methodology and a definition of the notion of a national park in China, four periods are brought under analysis: 1956-1974, 1975-1985, 1986-1997 and since 1998. The factors are identified that explain variations in the rhythm of park creation and the passage from one period to another. Questions are raised about the spatial rationale for developing national parks to protect China’s rich biodiversity.

Mots-Clésécologie; protection de l’environnement; biodiversité; aire protégée; parc national; Tibet

Key words:ecology; protection of the environment; biodiversity; protected areas; national parks; Tibet


Related Content