Language:

Enfance

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Enfance (2013), 2013:59-76 (2013), 2013:59-76 NecPlus
Copyright © Nec Plus / Association scientifique Henri Wallon 2013
doi:10.4074/S0013754513001079

Research Article

Determinants of early language and communication in preterm and full term infants: a comparative study


Miguel Pérez-Pereiraa1, Pilar Fernándeza1, Mariela Reschesa1 and Maria Luisa Gómez-Taiboa2

a1 Departamento de Psicología Evolutiva. Facultad de Psicología. Universidad de Santiago de Compostela, 15782 Santiago de Compostela, Spain. Email : miguel.perez.pereira@usc.es, mariapilar.fernandez@usc.es, mariela.resches@usc.es
a2 University of A Coruña (Spain). Email : marisa@udc.es
Article author query
pérez-pereira m [Google Scholar]
fernández p [Google Scholar]
resches m [Google Scholar]
luisa gómez-taibo m [Google Scholar]

ABSTRACT

The aims are to compare the early linguistic and communicative development of a group of 150 low risk preterm infants (PR) to a group of 49 full-term infants (FT), and to identify the factors that affect language and communication abilities at 10 months of age.

All participants were assessed when they were 15 days old using the NBAS, and when they were 10 months of age with the Galician CDI (IDHC), the CES-D (maternal depression), and the IBQ-R (child’s temperament). Biomedical and environmental measures were also taken into account.

No significant differences were found between the PR and the FT groups in language and communication measures. Comparisons between the PR children and two different groups of children from the normative sample of the IDHC (similar corrected age and similar civil age) indicate the effect of age correction for prematurity.

Step-wise regression analyses indicate that biomedical variables (Apgar score), socio-environmental variables (maternal education) and children’s temperamental characteristics (introversion/extroversion, and orientation/regulation) had a significant effect on several IDHC measures for the PR children, while the predictive variables for the FT group were not biomedical or environmental. The PR children seem to be highly vulnerable to biomedical and environmental factors.

RÉSUMÉ

Cette recherche compare le développement précoce du langage et de la communication d’une population de 150 enfants nés prématurés à celui d’un groupe 49 enfants nés à terme afin d’identifier les facteurs déterminants des capacités de langage et de communication à 10 mois. L’échelle d’évaluation néonatale (NBAS de Brazelton) a été appliquée à chacun des enfants à 15 jours postnatals. Les informations sur la grossesse, la naissance, le score APGAR, les pratiques d’alimentation et de santé, le niveau académique et la composition familiale sont recueillies par entretien avec la mère dans la même rencontre. Les enfants sont ensuite évalués à 10 mois avec l’IDHC (version espagnole de l’inventaire du développement de la communication (CDI) de MacArthur et Bates). Les mères renseignent alors le questionnaire de tempérament (IBQ-R) et le questionnaire de dépression maternelle (CES-D).

Les résultats ne permettent pas de distinguer les enfants nés prématurés ou nés à terme quant à leurs capacités langagières et de communication. Il faut préciser néanmoins que cela ne vaut que pour les comparaisons à âge corrigé, c’est-à-dire en neutralisant le temps de prématurité par calcul de l’âge de l’enfant à partir de la date à laquelle l’enfant serait né à terme.

Les analyses de régression pas à pas mettent en évidence que les variables biomédicales (score APGAR), le niveau académique de la mère et le tempérament de l’enfant dans ses dimensions introversion/extraversion et orientation/régulation, ont un effet prédictif sur plusieurs aspects des niveaux de langage et de communication chez les enfants nés prématurés. Les facteurs en jeu chez les enfants nés à terme n’incluent pas les variables biomédicales ou environnementales comme le niveau académique maternel. Ces deux groupes de facteurs constituent les déterminants de vulnérabilité qui pèsent sur le développement linguistique et communicatif des enfants nés prématurés.

Key-words:MacArthur-Bates inventories; Preterm children; Communicative development; Predictive factors; First language

Mots clés:inventaire de MacArthur-Bates; enfants prÉmaturÉs; dÉveloppement de la communication; facteurs de prÉdiction ; langage prÉcoce.


Related Content