Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2013), 44:45-75 INED
Copyright © Nec Plus 2013
doi:10.4074/S0338059913001034

Research Article

« Au centre d’un double malheur » Le séisme du 7 Décembre 1988 en Arménie et l’expulsion des sinistrés azéris de Spitak*


Marc Eliea1

a1 Chargé de recherches (CERCEC, CNRS) ; marc.elie@cercec.cnrs.fr
Article author query
elie m [Google Scholar]

Résumé :

Alors qu’une grande partie du nord de l’Arménie était détruite en décembre 1988 par un puissant tremblement de terre, le contentieux entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’envenimait dans le sillage du pogrom de Soumgaït de février 1988. À partir de l’analyse d’un conflit d’indemnisation, l’article montre comment les autorités du district de Spitak ont manipulé le programme de reconstruction pour empêcher les sinistrés azéris de revenir dans leur village. Le gouvernement soviétique s’est montré incapable de rétablir la justice et la pluralité ethnique, précipitant son discrédit au Caucase. Classiquement, la catastrophe accentue la vulnérabilité sociale des groupes minoritaires. À Spitak, l’« économie de la catastrophe » a permis en outre aux dirigeants locaux de faire aboutir leur projet ethno-politique en opposition à la doctrine officielle.

Mots clefs :URSS; Arménie; perestroïka; minorités; indemnisation; réfugiés


Related Content