Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Revue d’études comparatives Est-Ouest (2013), 44:141-162 INED
Copyright © Nec Plus 2013
doi:10.4074/S0338059913002064

Dossier: Gouverner le local à l’Est de l’Europe

Politiques Monétaires et Intégration Européenne Le cas de deux Pays des Balkans*


Nikolay Nenovskya1, Kiril Tochkova2 and Camelia Turcua3

a1 Professeur des Universités, Université de Picardie – CRIISEA (Centre de Recherche sur l’Industrie, les Institutions, et les Systèmes Économiques d’Amiens) ; nenovsky@gmail.com
a2 Maître de Conférences, Texas Christian University (États-Unis) ; k.tochkov@tcu.edu
a3 Maître de Conférences, Université d’Orléans – LEO (Laboratoire d’Économie d’Orléans, CNRS-UMR 7322) ; camelia.turcu@univ-orleans.fr
Article author query
nenovsky n [Google Scholar]
tochkov k [Google Scholar]
turcu c [Google Scholar]

Résumé:

La comparaison des politiques économiques adoptées par la Roumanie et la Bulgarie de la fin du régime communiste à la période récente fait ressortir les divergences qui distinguent les deux pays voisins balkaniques. Un accent particulier est mis sur l’évolution de leurs politiques monétaires. La perspective de l’adhésion à l’UE a amélioré dans un premier temps la performance de l’ancrage monétaire et du ciblage d’infation, respectivement dans ces pays candidats. Cependant, par la suite la certitude de l’intégration européenne a augmenté l’aléa moral et a conduit à une hausse rapide de la dette privée surtout en Bulgarie et de la dette publique en Roumanie.

Mots-cléstransition; politiques monétaires; dette publique et dette privée; intégration européenne; aléa de moralité.


Related Content