Language:

Enfance

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Enfance (2013), 2013:259-274 NecPlus
Copyright © Nec Plus / Association scientifique Henri Wallon 2013
doi:10.4074/S0013754513003078

Les bégaiements de l’enfant

Le motherese quand l’enfant bégaie


Bernadette Piérarta1 and Kathy Hueta2

a1 Université de Louvain, Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation, Institut de recherche en Sciences Psychologiques, 10, Place du cardinal Mercier, B 1348 Louvain-la-Neuve. Email : Belgiquebernadette.pierart@uclouvain.be
a2 Université de Mons, Faculté de psychologie et des Sciences de l’Éducation, Service de Métrologie et des Sciences du Langage, Place du Marc, 18, B 7000 Mons Belgique. Email : kathy.huet@umons.ac.be
Article author query
piérart b [Google Scholar]
huet k [Google Scholar]

Résumé

Les thérapies des enfants qui bégaient tentent de modifier le style relationnel et langagier des parents avec leur enfant. Les enfants bègues souffrent de difficultés de parole mais aussi de langage. Les caractéristiques du langage de mères (motherese) adressé à leur enfant bègue ont été comparées à celles de mères contrôles et de mères dont l’enfant présente un retard de langage. Le motherese des mères des enfants qui bégaient n’est ni causal ni contributif aux troubles de leur enfant.

Abstract

Therapies adressed to Children Who Stutter (CWS) try to modify relational style and verbal behavior of the parents to the child. CWS suffer of speech difficulties as well of linguistic problems. The special features of the mother’s language (motherese) adressed to her child when the child stutters is compared with the motherese of control mothers and with that of mothers the child of which presents a delay of language.

Motherese of CWS don’t cause nor contribute to speech and langage problem of the child.

Mots-clés :motherese; enfant bÈgue; mÉlodie vocale; syntaxe

Key-words:motherese; child who stutter; acoustic features; syntactic structures; bernadette piÉrart

Footnotes

Une partie de ces données a été présentée, sous le même intitulé, au 7th World Congress on Fluency Disorders (Tours, 2012).

Nous remercions Solène Moissan qui a recueilli les données sur les enfants bègues et leur mère dans son mémoire de Master en logopédie (UCL) sous notre direction. Les analyses acoustiques ont été menées sous la supervision de K. Huet, Docteur en physique.


Related Content