Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Dossier: Les transformations des espaces académiques centre-est-européens depuis 1989

Les transformations de l’enseignement supérieur en Russie Évolution du secteur public et stratégies d’établissements

Carole Sigmana1

a1 Chargée de recherche au CNRS, Centre d’études franco-russe de Moscou (USR 3060, UMIFRE 15) ; carole.sigman@u-paris10.fr

Résumé

Comment est-on passé en Russie, en l’espace de vingt ans, d’un système d’enseignement supérieur exclusivement public et piloté par l’État à l’époque soviétique à un système où se mêlent inextricablement les logiques du public et du privé ? Pour répondre à cette question, cet article s’intéresse aux stratégies d’adaptation des établissements supérieurs face à la chute des dotations publiques dans les années 1990, stratégies qui ont contribué à la fois à rendre les universités de plus en plus autonomes vis-à-vis de leurs tutelles et, plus généralement, à fragiliser les frontières du secteur public. Fort de la rente pétrolière qui s’est accrue à partir du milieu des années 2000, le gouvernement fédéral réinvestit cette sphère d’activité et instaure de nouvelles règles du jeu entre établissements et tutelles, sans pour autant chercher à réduire la porosité du secteur public.

The transformations of Higher Education in Russia: The evolution of the public sector and its impact on universities’ strategies

How did Russia, in a 20-year period, switch from a system of higher education that, exclusively public, was steered by the state during the Soviet era, to a system with an inextricable mixture of private and public rationales To answer this question, focus is placed on adaptation strategies adopted by academic establishments facing a sharp drop in public funding during the 1990s. These strategies led them toward more autonomy from their leading authorities; and it weakened the public sector’s boundaries. Thanks to oil rent, which has been increasing since the mid-2000s, the federal government has intervened in academia and adopted new regulations for the relations between academic institutions and the public authorities that exercise oversight; but it has not tried to reduce the public sector’s “porosity”.

Key Words:

  • enseignement supérieur;
  • réforme des services publics;
  • nouveau management public;
  • hybridation public-privé;
  • Russie

Key Words:

  • higher education;
  • public service reforms;
  • new public management;
  • the private/public mix;
  • Russia.
Related Content