Communication & langages

Dossier: Visualisations Urbaines et Partage des Représentations

La documentation photographique d’un site culturel, fabrique d’atopies

Marie Després-Lonnet c1

Résumé

L’objectif de cet article est d’envisager la documentation photographique d’un lieu à la fois en tant que média et en tant qu’outil de travail de collectifs réunis autour de projets de mise en visibilité d’un territoire. Dans une perspective socio-sémiotique, l’étude de séries de photographies réalisées sur le site archéologique de Bibracte montre que ces images sont construites par le photographe selon un rapport particulier à l’espace et au temps qui correspond à une vision de ce que ce site peut représenter pour les différents groupes cherchant à le documenter. En mobilisant le concept d’hétérotopies (Michel Foucault), l’auteur montre que la photographie documentaire serait moins une représentation visuelle du site que la trace d’une certaine pratique d’écriture et de lecture des lieux concernés.

Abstract

This papers aims at considering documentary photography both as a media and as a tool devoted to a community brought together around a site visibility improvement project. A socio-semiotic analysis of series taken by the photographer of the archeological site of Bibracte shows that all were built on a particular relationship with time and space, in accordance with the point of view from which each group wants to document the site. We then recourse to the concept of heterotopias, elaborated by Michel Foucault, to show that documentary photography might less be a visual representation of places or others than the trace of a peculiar way of writing and reading the site.

Resumen

El objetivo de este artículo es considerar la fotografía documental a la vez como un medio y como una herramienta de trabajo para los colectivos reunidos en torno a un proyecto de puesta en visibilidad de un territorio. Desde el punto de vista socio-semiótico, el estudio de series de fotografías tomadas sobre el sitio arqueológico de Bibracte muestra que el fotógrafo las construye según una relación particular al tiempo y al espacio que corresponde a la visión de lo que este sitio podría representar para cada grupo que quiere documentarlo. El concepto de heterotopías (Michel Foucault) permite así mostrar que la fotografía documental es menos una representación visual del sitio que la constancia de cierta escritura y lectura de los lugares afectados por dichas prácticas.

Key Words:

  • photographie documentaire;
  • documentation;
  • archéologie;
  • médiation culturelle;
  • hétérotopies

Key Words:

  • Documentary photography;
  • Documentation;
  • Archive;
  • Cultural heritage;
  • Heterotopias

Key Words:

  • fotografía documental;
  • documentación;
  • mediación cultural;
  • heterotopías

Marie Després-Lonnet est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’université de Lille et membre du laboratoire GERIICO (EA 4073). Ses recherches portent sur la médiation des savoirs et sur la place des dispositifs techniques dans la production, la circulation et l’appropriation des connaissances. Son objectif principal est de mettre en lumière les transformations des pratiques en lien avec l’évolution des outils et supports d’information, dans différents contextes sociaux et professionnels. Dernières publications : en 2013, « La photographie de travail dans les recherches en archéologie : un objet hybride entre prise de note et compte rendu normé », Sciences de la société, 89 ; en 2012, « La dématérialisation comme délocalisation du contexte interprétatif », Communication & langages, 173.

Contenu en relation avec