Communication & langages

Dossier: Interroger les supports ? Matières, formes et corps

Les avatars du cinéma. De la caméra GoPro à la performance capture

Philippe Marion c1

Résumé

Le réseau sémantique du mot « avatar » métaphorise bien le devenir actuel du cinéma. Sous la pression des bouleversements de l’ère numérique, ce média tend à s’étoiler et se cherche de nouvelles voies identitaires. Le présent article propose une lecture de cette phase d’étoilement en choisissant deux angles d’observation analytique : la caméra GoPro et son imaginaire, d’une part, les enjeux du procédé de performance capture, d’autre part. Ces deux dispositifs techniques seront considérés comme deux manières solidaires et très emblématiques de la sémiosphère digitale d’exercer la captation-restitution de l’espace-temps. Toutes deux exacerbent l’effet de maîtrise et de maniabilité issu du codage numérique, tout en maintenant une forte illusion – un avatar – de photoréalisme.

Abstract

The semantic network of the word “avatar” is a metaphor of the current state of cinema. With the upheavals of the digital age, this media tends to spread and seek new identities. This article proposes an analysis of this spreading process choosing two angles of analytical observation: on the one hand, the GoPro camera and its symbolic, and on the other, the challenges of the “performance capture”. Both techniques will be considered as two integral and very emblematic ways of recording space and time. Both exacerbate the effect of control and maneuverability of digital coding, while maintaining a strong illusion—an avatar—of photorealism.

Resumen

La red semántica de la palabra “avatar” metaforiza bien el estado actual del cine. Bajo la presión de los vuelcos de la era digital, dicho medio tiende a esparcirse y buscar nuevas identidades. El presente artículo propone una lectura de esta fase de esparcimiento a través de dos ángulos de observación analítica: la cámara GoPro y su imaginario, por un lado, y los desafíos de la “performance capture”, por otro. Estos dispositivos técnicos serán considerados como dos maneras -solidarias y muy emblemáticas de la semiósfera digital- de ejercer la captación-restitución del espacio-tiempo. Ambas exacerban el efecto de control y la maniobrabilidad del código digital, mientras que mantienen una fuerte ilusión -un avatar- del fotorrealismo.

Key Words:

  • cinéma;
  • capture;
  • capta-tion;
  • photoréalisme;
  • animation;
  • performance;
  • numérique;
  • GoPro;
  • making of;
  • profilmique

Key Words:

  • Cinema;
  • Capture;
  • Recording;
  • Photorealism;
  • Animation;
  • Performance;
  • Digital technology;
  • GoPro;
  • Making of;
  • Pro filmic

Key Words:

  • cine;
  • captura;
  • captación;
  • fotorrealismo;
  • animación;
  • performance;
  • digital;
  • GoPro;
  • making of;
  • profílmica

Philippe Marion est professeur ordinaire à l’École de communication de l’université de Louvain ainsi qu’aux Facultés universitaires de Namur. Co-fondateur de l’Observatoire du récit médiatique (ORM) et directeur de l’unité de recherche Analyse des médias, il s’est spécialisé dans les domaines de la narratologie comparée, de la narratologie médiatique et de la culture visuelle. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La fin du cinéma ? Un média en crise à l’ère du numérique (2013, avec André Gaudreault) et Traces en cases, essai sur la bande dessinée et son lecteur, L’année des médias (2006).

Contenu en relation avec