Language:

Revue d’études comparatives Est-Ouest

Dossier: Le passé allemand des pays d’Europe centrale et orientale Une mémoire en partage

Les Représentations des Migrations Forcées des « Allemands »: De Tchécoslovaquie dans les Films de Fiction Tchèques Après 1990

Christian Jacquesa1

a1 Maître de conférences, département d’Études allemandes, université de Strasbourg, EA 1341 Études germaniques; cjacques@unistra.fr

Résumé

Cette contribution se propose d’interroger les modalités de représentation des migrations forcées de la population allemande de Tchécoslovaquie à l’issue de la seconde guerre mondiale dans les films de fiction après 1990. Par le biais des deux exemples emblématiques que constituent, à notre sens, les films Habermann (2010), de Juraj Herz, et Alois Nebel (2011), de Tomaš Luňák, nous nous sommes intéressés aux enjeux sociétaux, politiques et artistiques liés à l’élaboration et à la diffusion en République tchèque des discours sur ces événements dramatiques du passé. Cet article s’efforce ainsi de montrer non seulement en quoi ces discours cinématographiques sont le reflet des débats autour de l’interprétation de ce passé, mais également qu’ils ont participé à la constitution des représentations collectives du passé proche dans un contexte de tentative de réécriture du « grand récit national » en République tchèque ces dernières années.

Key Words:

  • République tchèque;
  • Allemagne;
  • mémoire;
  • représentations et usages du passé;
  • migrations forcées;
  • cinéma
Related Content