Language:

L’Année psychologique

Research Article

Distance culturelle, perception du multiculturalisme et préjugés envers les immigrés en France

Yara Mahfuda1 c1, Constantina Badeaa1, Serge Guimonda2, Nolwenn Aniera2 and Andreea Ernst-Vintilaa1

a1 Université Paris Ouest Nanterre, France

a2 Université Blaise Pascal, LAPSCO UMR 6024 CNRS, Clermont Ferrand, France

RÉSUMÉ

Nous présentons deux études réalisées en France auprès de membres du groupe majoritaire français. Dans une première étude, corrélationnelle, nous les avons interrogés sur leur perception de distance culturelle entre les différents groupes d’immigrés et le groupe majoritaire, sur leur adhésion au multiculturalisme et à l’assimilation, sur les préjugés à l’égard de chaque groupe minoritaire et sur la perception du multiculturalisme comme étant une menace à l’identité nationale. Dans une deuxième étude, nous avons manipulé expérimentalement la distance culturelle. En accord avec notre hypothèse, les Français qui perçoivent le multiculturalisme comme menaçant expriment plus de préjugés envers les immigrés que les Français qui le perçoivent moins menaçant. Les résultats montrent aussi une interaction entre la distance culturelle, la perception de la menace du multiculturalisme et l’adhésion aux modèles d’intégration. Les Français qui adhèrent davantage au multiculturalisme et qui perçoivent ce modèle comme menaçant expriment plus de préjugés, qu’ils perçoivent une grande distance culturelle ou non. En revanche, les Français qui adhèrent davantage à l’assimilation et qui perçoivent le multiculturalisme comme une menace ont plus de préjugés lorsqu’ils perçoivent une grande distance culturelle plutôt que lorsqu’ils perçoivent une faible distance culturelle.

ABSTRACT

Two studies conducted in France with members of the French majority group are presented. In a first correlational study, participants were questioned about their perception of a cultural distance between different immigrants’ groups and the majority group, about their personal support toward multiculturalism and assimilation, about their level of prejudice toward each minority group and about their perception of multiculturalism as a threat toward national identity. In a second, similar study, we experimentally manipulated cultural distance. In agreement with our hypothesis, French people who perceive multiculturalism as a threat express more prejudice toward immigrants than French people who perceive multiculturalism as less threatening. Results also showed an interaction between cultural distance, perception of multiculturalism as threatening and personal support toward integration models. On the one hand, French people who personally support multiculturalism and perceive this model as threatening express more prejudice, regardless of their perception of cultural distance. On the other hand, French people who personally support assimilation and perceive multiculturalism as threatening express more prejudice when they also perceive a large cultural distance than when they perceive a small one.

Correspondence

c1 Correspondance : Yara Mahfud, Université Paris Ouest Nanterre, UFR Sciences Psychologiques et Sciences de l’Éducation, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre cedex. E-mail : yara.mahfud@gmail.com

Footnotes

Cette recherche bénéficie du financement doctoral de la Région Ile-de-France dans le cadre du Domaine d’Intérêt Majeur : Genre, Inégalités, Discriminations.

Related Content