Communication & langages

Dossier: S’instituer par L’écriture en Ligne

Économies scripturaires, formes documentaires et autorité. Réflexions et esquisse d’analyse des architextes de la « science ouverte »

Dominique Cottea1

a1 dominique.cotte@celsa.paris-sorbonne.fr

Résumé

Le projet d’une « science ouverte », fondé sur des outils de partage et des logiques collaboratives, s’appuie sur une volonté de transformation des outils de publication et de diffusion académiques de la science, tels qu’ils ont été conçus puis développés depuis le XVIIe siècle. De ce fait, il paraît utile d’analyser ce mouvement à partir des économies scripturaires et notamment des économies documentaires. Cependant, on se rend compte que la force des institutions publiques comme privées est telle qu’elles réussissent à absorber et désamorcer les tentatives de renouvellement, comme lorsque par exemple les éditeurs scientifiques s’emparent de la forme « blog » ou créent des data journals. Le changement des rapports de force dans la science ne peut pas se résumer à des innovations documentaires mais relève bel et bien d’un projet politique.

Abstract

The “open science” project, based on a collaborative logic and tools for sharing information, intends to transform how academic publishing has been operating since the 17th century. This is why this article studies this movement using the concept of “scriptural” and “documental economy”. But public and private institutions show their strength to resist to this movement, by their adaptation of new communicational forms such as “blogs” or data journals. To change the power relationship in science cannot be let only to communicational innovation, but is fully a political project.

Resumen

El proyecto de una “ciencia abierta”, basada en herramientas de difusión colectiva y lógicas colaborativas, se afianza sobre una voluntad de transformación de los medios de publicación y difusión académicos de la ciencia, tal como fueron concebidos y desarrollados desde el siglo XVII. Así, parece necesario analizar este movimiento desde el punto de vista de las economías escriturarias y documentales. Sin embargo, cabe observar que la fuerza de las instituciones públicas y privadas es tan grande que consiguen absorber y desarmar las tentativas de renovación, como por ejemplo, cuando las casas editoriales científicas recuperan la forma “blog” o editan “data journals”. El cambio de la relación de fuerzas en el campo científico no puede limitar a un cambio de sus formas documentales; es más bien un proyecto político.

Key Words:

  • science ouverte;
  • édition scientifique;
  • économie scripturaire;
  • recherche scientifique

Key Words:

  • open science;
  • scientific edition;
  • scriptural economy;
  • scientific research

Key Words:

  • ciencia abierta;
  • edición científica;
  • economía escrituraria;
  • investigación científica

Dominique Cotte est professeur des universités au Celsa (Paris-Sorbonne), en charge de la chaire pour l’innovation dans la communication et les médias, chercheur au Gripic. Il travaille sur l’impact du digital sur les économies scripturaires et documentaires, en analysant plus particulièrement les médias, les systèmes d’information dans les organisations, et plus récemment l’univers de la data. Il a publié Émergences et transformations des formes médiatiques en 2011 aux Éditions Hermès-Lavoisier.

Contenu en relation avec